par Gary Elson

Bon nombre disent que les killies sont les orchidées de l’aquariophilie. Même s’il est vrai qu’ils arborent des couleurs semblables à ces fleurs, ces poissons sont généralement plus faciles à entretenir que ces dernières.

Prenons par exemple les microaquariums « raisonnables » de 20 L (5 gal US) où l’on peut facilement y placer un trio de ces poissons magnifiques. Pourquoi seulement trois? C’est un très petit aquarium, et malgré les conseils douteux que vous auriez pu recevoir, les poissons ont besoin d’espace pour vivre. Le surpeuplement d’un aquarium de très petite taille peut causer plus de maladies et d’agressivité chez les poissons, ainsi que des problèmes avec la qualité de l’eau.

De quoi d’autre avez-vous besoin? Un filtre à air (les filtres à éponge sont une bonne option) et un couvercle étanche. Je vous conseille d’ajouter quelques plantes à croissance lente (rappelez-vous de la taille de l’aquarium; les plantes ont aussi besoin d’espace). Plusieurs espèces de Cryptocoryne plantées dans le sable ou le gravier grandiront sans fertilisant supplémentaire ni lumière intense. Il en va de même pour l’Anubias nana, petite plante robuste qui doit être attachée à des bouts de bois ou de pierre. Les racines exposées de cette plante filtreront les nutriments dans l’eau. Placez un peu de mousse de Java et vous aurez un aquarium à faible technicité visuellement attrayant. Avec les changements hebdomadaires de 25 à 30 % de l’eau dont tous les aquariums ont besoin, vous êtes sur le bon chemin.

En ce qui concerne l’éclairage standard, il est bon de savoir que les aquariums à faible technicité sont peu coûteux à faire fonctionner. Il est important de noter qu’un couvercle est essentiel puisque les killies sautent, et personne (sauf votre chat) ne veut trouver de killies séchés au sol.

La vidéo publiée avec cet article montre des killies Aphyosemion, habitants colorés des cours d’eau dans les forêts tropicales de l’ouest de l’Afrique équatoriale. Ce n’est pas la seule espèce de killies provenant de l’Afrique qui convient aux microaquariums. De vieux textes désuets mentionnent l’Aphyosemion gardneri, un magnifique poisson qu’on peut trouver chez des détaillants haut de gamme en produits pour animaux de compagnie. Quand on fait des recherches, on remarque que cette espèce n’est plus considérée du genre Aphyosemion, mais plutôt du genre Fundulopanchax.

Il y a aussi quelques beaux killies, dont la forme rappelle celle du brochet, qui aiment la surface de l’eau. Ces derniers font partie du genre Epiplatys.

L’Aphyosemion australe est la première espèce de poisson qu’on voit dans notre vidéo. Cette espèce est parfois offerte chez les détaillants spécialisés en produits pour animaux de compagnie. Il s’agit d’un type rare d’Aphyosemion, soit une mutation dorée que les éleveurs ont choisie il y a plus de 50 ans. Les spécimens sauvages bleus et bruns sont aussi de belles créatures à contempler. Si vous attrapez la piqûre des killies et que vous en voulez davantage, ils sont faciles à élever.

Après l’australe, les killies qu’on voit dans la vidéo sont plus difficiles à se procurer. On peut les trouver sur divers sites d’enchères en ligne ou dans des clubs américains ou européens de killies. À moins que vous ayez trouvé des éleveurs locaux de killies ou un club régional, vous devrez faire des recherches pour savoir quelles espèces vous intéressent le plus, tout comme vous devrez en faire sur les plantes qui conviennent le mieux à un microaquarium. C’est comme une chasse au trésor.

Nous avons pu apercevoir des Aphyosemion dargei à quelques reprises dans la vidéo. Les mâles de cette espèce étaient jeunes et un peu intimidés par les poissons plus âgés et plus grands qui se pavanaient devant la caméra. Ce petit poisson fait partie d’un groupe étroitement lié d’une espèce similaire comprenant l’A. elberti et le minuscule A. exiguum. Si vous aimez les riches tons de bleu et les contrastes de rouge et parfois de jaune, ces poissons valent la peine. Vous voudrez peut-être même juste jeter un coup d’œil à des photos en ligne tellement ces poissons sont beaux.

L’Aphyosemion ottogartneri nous a montré avec fierté ses nageoires jaunes. Plusieurs espèces d’Aphyosemion ont un motif de points connectés ou de lignes. Un des jeunes mâles que vous avez vu dans la vidéo s’est retrouvé dans une petite bagarre (l’aquarium de 10 L / 2,5 gal US était temporairement surpeuplé), et on peut voir une morsure sur sa tête. Ne vous inquiétez pas, il s’est rapidement rétabli et fait de nouveau ses propres cascades.

J’ai un grand groupe de poissons dans un aquarium de taille moyenne, et les nombreux mâles s’entendent bien ensemble, pourvu qu’ils aient assez d’espace pour bouger.

Puis, on a vu l’Aphyosemion bitaeniatum, espèce originaire des abords de l’immense zone urbaine du Lagos, au Nigeria. Ces poissons sont des bijoux avec leurs longues nageoires orange brûlé ou rouges parfaitement naturelles. Il ne s’agit pas d’une espèce modifiée par un éleveur comme certains Betta splendens qui ressemblent vaguement à leurs ancêtres sauvages, ni comme les australe dorés qu’on peut voir à leurs côtés. J’en ai déjà vu qui venaient tout juste d’arriver par avion de l’Afrique, et ils étaient identiques à ceux que nous élevons ici. Ils sont vraiment merveilleux. Leurs spectacles de danse sont saisissants à regarder et donnent un aperçu du comportement de ces poissons dans la nature.

De nombreuses espèces à deux rayures, comme l’A. bitaeniatum, feront peut-être bientôt partie du genre Chromaphyosemion. C’est important à savoir parce que si vous désirez de l’information de haute qualité sur tout poisson, vous êtes toujours mieux de chercher à l’aide des noms latins.

La plupart des femelles Aphyosemion sont d’apparence très semblable, peu importe l’espèce. Si vous voulez respecter les contraintes d’un petit aquarium (40 L / 10 gal US) et que vous désirez plusieurs espèces, il faut savoir qu’il est difficile de garder deux espèces différentes ensemble sans les confondre l’une avec l’autre.

Les femelles Chromaphyosemion ont la même ligne foncée distincte que les mâles – et à ce que je sache, ces femelles ne se seraient jamais accouplées avec l’espèce courante d’Aphyosemion. Elles donnent la possibilité de garder des biteniatum (ou des bivittatum, spécimen plus courant chez les détaillants spécialisés en produits pour animaux de compagnie) avec un couple de poissons comme ceux mentionnés plus haut. Pour ce genre d’aménagement, il vous faudra pousser les limites du petit aquarium à une contenance de 40 L (10 gal US).

La beauté et la diversité sont au cœur de ce passe-temps. L’Aphyosemion possède ces deux caractéristiques et peut vous amener à élargir vos connaissances si vous êtes du genre curieux.

Dans une prochaine vidéo, nous discuterons d’autres espèces très différentes et plus petites de killies. Certaines sont annuelles, comme les légendaires et éphémères beautés de l’Afrique de l’Est et de l’Amérique du Sud. La famille des killies s’étend de la rivière canadienne au bout de ma rue à l’Amérique centrale et du sud, au sud de l’Europe, aux forêts tropicales de l’Afrique, aux savanes de l’Afrique de l’Est, aux cours d’eau de l’Asie et de Madagascar. On peut même retrouver des espèces de killies dans les oasis des déserts du Moyen-Orient.

Ces magnifiques poissons ont tous une histoire fascinante à raconter. À vous de les découvrir!