Le pléco bushynose, ou bristlenose, est l’une des espèces les plus populaires de poissons-chats. Membre de la famille des Loricariidés, soit la plus grande famille de poissons-chats sur Terre, le genre Ancistrus est généralement très bien connu. Ce genre comprend bon nombre d’espèces et, à ce jour, 76 espèces sont reconnues telles que l’A. cirrhosus, l’A. pirareta, l’A. triradiatus, entre autres.

Ces poissons-chats extrêmement utiles sont de petite taille; ils mesurent entre 7 à 10 cm (3-4 po) de long. De plus, ils sont intéressants à observer lorsqu’ils se déplacent et nettoient différents endroits de l’aquarium. Cependant, ils sont parfois difficiles à trouver puisqu’ils passent beaucoup de leur temps cachés dans des crevasses sombres ou accrochés à des morceaux de bois de grève. Contrairement au reste des espèces de la famille des Loricariidés, il est facile de garder de 3 à 4 ancistrus dans un aquarium de 80 L (20 gal US). Il est important de savoir qu’il ne faut garder qu’un seul mâle dans un aquarium de cette taille. On peut reconnaître celui-ci par les excroissances sur sa tête qui sont plus nombreuses et longues que celles des femelles. Étant donné leur nature pacifique, les ancistrus peuvent être gardés avec la plupart des poissons de communauté.

Quelle est leur utilité? Les ancistrus ratissent constamment le verre, le substrat et les ornements dans l’aquarium; ils nettoient donc efficacement la plupart des surfaces et retirent les algues avant même qu’elles ne soient visibles. D’ailleurs, il faut noter que ce comportement peut causer des problèmes de compatibilité avec les plantes vivantes. En effet, s’il y a des plantes vivantes dans l’aquarium contenant des ancistrus, il faut s’assurer de bien nourrir les poissons et d’être préparé à accepter la perte de quelques plantes à feuilles larges. Par exemple, si l’on garde des ancistrus avec plusieurs espèces de plantes-épées Echinodorus, il en résulte généralement la perte et la destruction d’au moins quelques-unes de ces dernières. Les poissons ne touchent habituellement pas aux plantes cespiteuses à croissance rapide et à feuilles petites et étroites, mais ce n’est pas garanti.

Originaires de l’Amérique du Sud, les ancistrus sont communs dans les tributaires du fleuve Amazone. De plus, on retrouve différentes espèces en Argentine, en Colombie, au Brésil, au Venezuela, etc. On retrouve les ancistrus dans les rivières et les cours d’eau à débit lent ou moyen, et ils habitent souvent les branches et les arbres submergés. Pour ce qui est des cours d’eau claire plus rapides, on retrouve souvent ces poissons entre les blocs de roche et les rochers, car ils se servent de ces surfaces pour s’abriter et se nourrir.

Élevage

Il est relativement simple de s’occuper d’ancistrus. Comme pour tous les poissons tropicaux, des changements réguliers de l’eau sont la clé; il faut changer au moins 20 % de l’eau une fois par semaine. La chimie de l’eau n’est pas aussi essentielle comme dans certains autres cas. Bien que bon nombre d’ancistrus proviennent d’eau douce et acide, ils s’adaptent bien à une dureté et un pH plus hauts, surtout si les poissons sont élevés en captivité, et la plupart des ancistrus offerts chez les détaillants en aquariophilie le sont. Malgré cela, il est toujours important de déterminer les conditions dans lesquelles les poissons sont gardés lorsque vous achetez ce type de poissons chez votre détaillant local, et il faut aussi laisser les poissons s’acclimater graduellement aux conditions de votre aquarium. Si vous avez à faire avec des poissons sauvages, il est essentiel de s’assurer que les conditions de l’eau de l’aquarium sont très similaires à celles de leur environnement naturel avant de les mettre dans l’eau pour la première fois. Plus tard, il sera possible d’acclimater graduellement les poissons sauvages à une dureté et un pH légèrement différents, au besoin.

Lorsque vous attrapez des ancistrus, rappelez-vous que comme la plupart des plécos communs, les poissons de ce genre possèdent des nageoires dorsales et pectorales très pointues et rigides, ainsi que plusieurs crochets sur leur tête et autour de leur bouche. Cela signifie qu’ils sont à risque de s’entremêler et de se blesser dans un filet typique d’aquarium. Utilisez plutôt un contenant en plastique pour les attraper de façon sécuritaire! Déplacez les ornements de l’aquarium ou retirez-les entièrement, et guidez doucement le poisson dans le contenant. Si vous devez retirer les ornements, vérifiez-les soigneusement avant de le faire, car les ancistrus s’y accrochent. Vous pourriez donc retirer les poissons de l’aquarium en même temps que les ornements par inadvertance.

Aménagement de l’aquarium

Lorsque vous aménagez un aquarium qui contiendra des ancistrus, vous devez choisir soit du sable ou du gravier fin et lisse dont le diamètre est de 1 à 3 mm. Puisque ces poissons se nourrissent naturellement au fond de l’aquarium, il vaut mieux éviter le gravier anguleux ou volumineux. En effet, le gravier anguleux pourrait blesser les poissons avec le temps. Tandis que le gravier grossier peut emprisonner la nourriture et la rendre inaccessible aux poissons pour éventuellement se décomposer. Des galets, des pierres et du bois de grève lisses devraient aussi être incorporés dans l’aquarium. Avec le temps, le bois sera lentement consommé par les poissons puisqu’ils s’accrocheront à sa surface et le garderont propre. Le bois de grève est une inclusion essentielle dans un aquarium avec des ancistrus!

En ce qui concerne les plantes, il n’est pas recommandé de mettre des plantes à larges feuilles, comme des espèces d’Echinodorus. Les ancistrus ont tendance à racler ces types de feuilles jusqu’à ce qu’elles soient très endommagées, ce qui peut potentiellement tuer la plante. Des plantes cespiteuses à croissance rapide et à petites feuilles peuvent être incluses dans l’aquarium, puisque les poissons les ignorent généralement. Cependant, il faut s’assurer d’offrir aux poissons une quantité suffisante de nourriture à base de légumes en comprimés, ou des tranches de concombre et de courgette à l’occasion afin de vous aider à garder vos plantes intactes.

Nourrissage

Il est facile de nourrir les ancistrus, car ils acceptent plusieurs types de flocons, de granulés, de comprimés et d’aliments congelés se trouvant au fond de l’aquarium. Rappelez-vous qu’une alimentation variée est la clé! L’alimentation typique devrait contenir des granulés de qualité à base de légumes qui s’enfoncent dans l’eau, un comprimé pour poissons de fond, des légumes frais comme de la laitue romaine ou une tranche de courgette au moins une fois par semaine, ainsi que des aliments congelés (mélange de légumes, artémies, vers de vase, moules, etc.) quelques fois par semaine.

L’élevage d’ancistrus est très enrichissant! Ce sont des préposés à l’entretien à temps plein qui ne compétitionnent pas leur espace avec la plupart des autres poissons. En effet, ils se nourrissent au fond de l’aquarium pendant la nuit et sont de très bons poissons de communauté. Cependant, rappelez-vous que ce ne sont pas des poissons « nettoyeurs »; ils ont besoin de soin et d’attention, comme toutes les autres espèces de poissons.